a n o u a r
b r a h e m

K h o m s a

Les titres de ce nouvel album sont tirés pour la plupart des musiques originales que j'ai composées pour le cinéma ou le théâtre tunisiens, notamment pour les films de Nouri Bouzid, Sabots en Or, et Bezness (dont l'héroïne Khomsa a donné son nom à l'album) ou pour la pièce du Théâtre Phou Borj El Haman. "Nouvelle vague" quant à elle, existait déjà lorsqu'elle a inspiré à Ali Louati son poème Images avant que cet ensemble musique-poésie n'inspire à son tour à la cinéaste Kalthoum Bornaz, son film Regard de mouette.
Ces pièces composées pendant ces dernières dix années pour des oeuvres différentes, à des moments différents, avec à chaque fois de nouveaux musiciens, sont restées en moi à l'image d'un recueil de sensations promptes à vibrer.
J'ai donc imaginé de les réunir en un même enregistrement, en un même lieu, avec un même groupe, de les faire vivre en un seul et même souffle.
J'ai alors fait appel à mes vieux complices Béchir Selmi, François Couturier et Jean-Marc Larché, avec qui jouer est devenu au fil des ans synonyme de plaisir, et aussi, pour la première fois, à ceux que j'admire depuis des années, Richard Galliano, Palle Danielsson et Jon Christensen. Laissant parler leur sensibilité d'interprètes et d'improvisateurs, ces musiciens ont libéré les musiques de théâtre et de cinéma de leurs ceintures d'image et de texte pour en devenir les nouveaux acteurs et y marquer leur empreinte.

E la nave va.

Anouar Brahem.
Vague. 2:34
Anouar Brahem, oud; Richard Galliano, accordéon; François Couturier,piano, synthétiseur; J-Marc Larché, soprano sax;